CLUB

DU

CANIN

NORD

MEUSIEN

ACCUEIL LE CLUB LES SECTIONS REGLEMENTATION ASTUCES PRESSE EVENEMENTS

L'éducation :

Tout d’abord il ne faut pas confondre avec l’obéissance !!


L’éducation c’est un peu l’éducation civique de votre chien.

Elle permet avec des règles et des exercices simples de mieux intégrer votre chien dans son environnement et d’améliorer vos relations en apprenant à mieux communiquer avec lui, alors que l’obéissance, c'est imposer des exercices au chien pour faire plaisir et dans un but de compétition.


Les exercices proposés pendant les heures d’éducation sont :


* La marche en laisse

* L'absence

* Les positions (assis, debout, couché)

* Le rappel au pied


LES RÈGLES À RESPECTER :


Lisez les quelques règles énumérées ci-dessous et revenez-y de temps en temps, cela vous évitera peut-être de faire des erreurs irrécupérables sur l'éducation de votre chien...

De plus, faites en sorte que votre chien soit "dingue" de son jouet. (balle ou autres...)

Cet objet vous sera d'une aide précieuse pour motiver et récompenser votre chien par le jeu.


RÈGLE N° :


1 - Ne commencez un exercice qu'après vous être assuré que votre chien soit détendu (promenade et besoins terminés) De la même façon, après la séance d'exercices, laissez-le se détendre.
2 - La sanction doit être donnée au moment même où le chien fait la faute. La lui donner ne serait-ce qu'une minute après n'aurait aucune signification pour le chien.
3 - Ne finissez jamais une séance d'exercice sur une défaite (exercice mal exécuté).
4 - Ne faites les exercices que lorsque vous en avez envie, si vous le faites par obligation, vous ferez des erreurs de communication par manque de patience.
5 - Récompensez le chien uniquement quand l'exercice est terminé et bien exécuté.
6 - Avec un chiot, ne soyez pas trop sévère dans la sanction. Souvenez-vous qu'il est émotionnellement fragile. Lorsque vous le grondez, dites: "NON" mais évitez de prononcer son nom car il risquerait d'associer son nom à la sanction. (pas bon pour le rappel)
7 - Évitez d'utiliser un contact physique pour sanctionner le chien mais plutôt l'effet de surprise. Par exemple: une tapette à souris sur le canapé (il faut tant que possible que la sanction tombe du ciel).
8 - Ne travaillez qu'un seul exercice à la fois, ne passez au second que lorsque le premier est acquis.
9 - Pour tous les exercices, pour débuter, choisissez un endroit retiré et calme afin que le chien ne soit pas dérangé ou distrait. Il faudra dans la mesure du possible utiliser toujours la même aire de travail pour chaque séance : le chien comprend alors qu'il vient là pour s'exercer.
10 - Essayez de garder les mêmes horaires.
11 - Avec un chiot, l'exercice ne devrait pas dépasser les 10 minutes par jour. Vous pouvez diviser ce temps : 5 minutes le matin, puis l'après-midi.
12 - Pour un chien de plus de six mois, vous pouvez faire des séances de 15 minutes par jour.


LE RAPPEL


Le rappel se travaille sans même que vous le sachiez, c'est-à-dire dès l'instant où vous appelez le chien par son prénom. En réalité, il ne répond pas à son nom mais plutôt à un signal sonore qui correspond à quelque chose d'agréable. Par exemple: vous appelez votre chien pour lui donner sa nourriture, il va donc associer son nom à une récompense. Pour le rappel, il va falloir garder le même schéma en remplaçant la nourriture par une récompense telle que la caresse ou le jeu (la balle).

        Lorsque vous vous promenez à l'extérieur, utilisez par précaution une "longue" (corde d'au moins 5 m ) qui devra être fine de façon à ce que le chien se sente en liberté. Quand le chien s'éloigne, appelez-le par son nom en ajoutant le mot "viens" Exemple : "REX, viens" et, à ce moment, adoptez une position de jeu et d'invitation; mettez-vous accroupi et tapez sur vos cuisses et dans vos mains afin de motiver le chien à revenir vers vous et ce, toujours en prononçant son nom plus "viens" (utilisez aussi son jouet), le tout sur un ton d'encouragement. Si le chien se dirige vers vous, récompensez-le chaleureusement à son arrivée et renvoyez-le s'amuser avec le mot "aller" (ne le mettez pas en laisse courte, il associera le rappel à un manque de liberté). Laissez-le s'amuser quelques minutes avant de refaire l'exercice. Un autre exercice consiste à le faire revenir au pied, l'ordre est : "x, au pied!", le chien doit revenir et se placer en position assise à votre gauche ou à votre droite. Pour cela, il est préférable que l'ordre assis soit assimilé. Quand le chien arrive près de vous, faites-lui prendre position du côté voulu en lui donnant l'ordre "assis, au pied". Si le chien prend la position, récompensez-le avec sa balle ou vos caresses en lui répétant "au pied, c'est bien" puis laissez-le jouer. Sinon, expliquez-lui ce que vous attendez en le mettant vous-même en position, soyez patient, le monde ne s'est pas fait en un jour. Si vous vous énervez, le chien va stresser et vous aurez du mal à avoir des résultats.


EN CAS DE PROBLÈME


Si le chien est occupé à quelque chose qui le divertit ( ex: jeu avec un congénère) ne faites pas votre essai à ce moment-là, (vous pourrez le faire une fois que l'exercice est en partie compris par le chien, de façon à se qu'il réponde dans tous les cas de figure) il risque de ne pas répondre et vous, de vous énerver. Votre visage serait décomposé et votre intonation de voix plutôt effrayante, le chien n'aura donc aucune envie de revenir vers vous. Dans la même idée, lorsque votre chien ne revient que lorsqu'il l'a décidé, ne le corrigez surtout pas, sinon une fois de plus le rappel sera synonyme de grosse claque à l'arrivée (à sa place, je ne reviendrais pas les fois suivantes!) Attention, c'est une erreur difficile à rattraper et qui est très souvent commise. Les gens qui courent après leur chien pendant des heures, qui s'énervent et qui lorsqu'ils récupèrent le chien et lui donnent une correction font une énorme erreur. Si par contre, il ne répond pas alors qu'il n'est pas particulièrement occupé, utilisez votre "longe" (seulement après avoir essayé voix et geste) en donnant de brèves et légères secousses et en le motivant à revenir. Si alors votre chien manifeste de l'intérêt, oubliez la longe et reprenez le schéma normal. Si votre chien est une forte tête et qu'il ne veut pas répondre, vous pouvez essayer la méthode suivante: quand le chien semble bien occupé, allez vous cacher derrière un arbre, lorsque le chien se sera aperçu de votre absence, il va vite s'inquiéter et se mettre à votre recherche. À ce moment-là, sortez de votre cachette en l'appelant et faites-lui la fête dès qu'il arrive sur vous. Le chien sera soulagé. Préférez tout de même la première méthode car cette deuxième peut aussi créer chez certains chiens des états d'anxiété.


CONSEIL :


        Si vous promenez votre chien en liberté (interdit par la loi en lieu public) et qu'il ne vous rejoint pas au moment du rappel, ne lui criez pas dessus et ne lui courez pas après ; tournez les talons en jouant les indifférents et sans vous retourner. À ce moment-là, le chien va se sentir bien seul et vous rejoindra au plus vite. Lorsqu'il revient, motivez-le à nouveau puis faites-lui la fête!.










LES POSITIONS


        Les travaux de positions en éducation sont en général plus faciles que les autres exercices. En effet, les positions assis, couché ou debout sont des positions naturelles contrairement à la marche en laisse par exemple. De ce fait, il nous suffira donc d'associer les mots assis, couché etc... À l'instant où le chien prend naturellement et volontairement une de ces positions, même s'il ne connaît pas les ordres que vous allez lui donner, il est important que vous l'invitiez à le faire. Par exemple, vous n'avez jamais travaillé le assis, aucune importance, à chaque fois vous devez dire assis et ne rien faire d'autre. Même si vous savez que le chien ne répondra pas, la deuxième fois vous intervenez pour qu'il prenne la position (il faut lui donner le choix).


LE ASSIS


         1 - Profitez donc du fait que le chien s'assoie de son plein gré pour le féliciter en le caressant du crâne vers les reins en lui disant: "assis, bon chien!"

         2 - Dans cette deuxième étape, utilisez la laisse. Le but est que le chien s'assoie quand vous lui en donnez l'ordre. Pour cela, dites: "assis" . Il y a de fortes chances (et c'est normal) que le chien ne prenne pas la position. Vous allez donc devoir lui expliquer physiquement ce que vous attendez de lui. Mettez-vous à son niveau puis caressez le toujours du crâne vers les reins et toujours en donnant l'ordre assis avec un ton jovial. Si cela suffit à ce qu'il s'exécute, vous avez de la chance. Félicitez-le, vous n'aurez cette chance que si vous avez travaillé la première méthode.

        Dans le cas contraire, continuez à le caresser en exerçant une légère pression (par petits coups brefs ) lorsque votre main arrive au niveau des reins (doucement avec un chiot). Placez alors votre autre main sur la laisse et tirez brièvement vers l'arrière pour l'inciter à s'asseoir. Quand le chien sera assis, félicitez-le en lui répétant "assis, c'est bien".
Conseil

        Avant de donner la gamelle à votre chien, demandez-lui de s'asseoir, si possible sans avoir besoin de mettre les mains dessus pour l'aider. Bien sûr, lorsqu'il s'exécute, il a droit à sa gamelle et aux compliments du maître. Ne faites cette manipulation que lorsque l'exercice a déjà été travaillé et qu’il est presque acquis. Si le chien ne s'exécute pas, il ne serait pas logique de lui donner la gamelle (mais il faut bien qu'il mange). Utilisez alors la méthode des mains, mais la prochaine fois ne lui demandez pas de s'asseoir avant de lui donner la gamelle (travaillez-le d'abord). Souvenez vous que une fois que l'ordre est donné (c'est valable pour n'importe quel exercice), il doit être exécuté et que vous ne devez terminer la leçon qu'en cas de réussite.


LE COUCHER


         Vous utiliserez un collier plat et la laisse de 1 mètre.

         Pour travailler, la première méthode que l'on utilise pour le assis est valable pour le coucher aussi. Si votre chien prend la position de lui-même, dites-lui: "coucher, c'est bien!" plusieurs fois. Il faudra donc dans un deuxième temps qu'il se couche quand vous le lui demandez.


         Pour plus de facilité, nous allons partir de la position assis. (il faut que le assis soit un exercice acquis) Le chien étant en position assis, vous allez lui demander de se coucher. Bien sûr, le chien ne va pas s'exécuter puisqu'il ne connaît pas cet ordre. Redonnez l'ordre, puis mettez une légère pression vers le bas avec la laisse juste pour l'inviter, puis relâchez en répétant "coucher". La pression doit être brève, ne le forcez pas en tirant sans relâche vers le bas. Pour tirer la laisse vers le bas, vous pouvez le faire avec la main ou mieux avec le pied (je répète : que ce ne sont que de petites pressions brèves).


         Si le chien se couche, gardez un pied sur la laisse qui, à ce moment-là, doit être posée sur le sol afin que le chien ne se relève pas; puis félicitez-le chaleureusement en répétant encore et toujours "coucher, c'est bien". Refaites cet exercice plusieurs fois, mais avant de travailler avec la laisse, laissez-lui une chance de se coucher juste avec l'ordre. Si après plusieurs jours, votre chien ne veut rien savoir même avec l'aide de la laisse, vous allez devoir lui montrer comment faire en le mettant vous-même en position coucher.


Allez-y doucement car il se peut qu'il s'inquiète de vous voir faire. Installez-vous à genoux à côté de lui, puis passez un bras par-dessus son dos (le bras droit par exemple) Saisissez sa patte avant droite avec la main droite et la patte gauche avec la main gauche (pensez toujours à le rassurer pendant l'exercice en lui parlant gentiment et en prononçant le mot-clé "coucher"). Une fois les pattes saisies, accompagnez le chien au sol en position coucher, le dos du chien étant sous votre bras, il ne doit pas pouvoir faire autrement que de suivre le mouvement (ne l'écrasez pas non plus.) Quand le chien prend la position, dites-lui que c'est bien ("voilà coucher, bon chien")

         Cet exercice doit être bien fait. En effet, vous avez un contact purement physique avec le chien, il va donc devoir se soumettre, mais pour cela il faut qu'il soit en confiance. Quand le coucher est acquis, essayez de ne plus le mettre assis avant, demandez-lui de se coucher à partir de la position debout. À vous de jouer!!
Conseil

         Une fois l'exercice partiellement maîtrisé, vous pouvez vous aider en utilisant la méthode de la nourriture précédemment citée.


Souvenez-vous : un ordre donné doit être exécuté!!


LA MARCHE EN LAISSE


Le matériel à utiliser :

1 - Une laisse de 1 mètre;
2 - Un collier plat (en cuir par exemple );
3 - Beaucoup de patience ! ;-)

         Cet exercice consiste à faire marcher votre chien à côté de vous, ( l'épaule du chien à côté de votre genou ) sans que celui-ci ne tire sur la laisse, que ce soit en avant, en arrière ou sur les côtés. Au début de l'exercice, donnez l'ordre "au pied". À ce moment là, le chien est à côté de vous (debout ou assis).
         

On positionne généralement le chien sur le côté gauche, il faut donc tenir la laisse de la main droite, la main gauche sera utile pour caresser le chien s’il exécute correctement l'exercice. Toutefois, rien ne vous empêche de mettre le chien à droite et tenir la laisse de la main gauche.


Pour le chiot et chien de petite taille :

         Il faudra que le chiot soit habitué au port du collier plat et de la laisse, vous l'aurez habitué au cours des promenades. Utilisez un collier plat de taille fine. Prenez une laisse fine et légère. Il se peut que le chiot joue avec en la mordillant et en tirant dessus. Si c'est le cas, ne rivalisez pas avec lui en tirant de votre côté. Le chiot interprèterait cela pour un jeu. Dans un premier temps, pensez toujours à laisser la laisse détendue. Il doit toujours avoir du mou entre votre main qui tient la laisse et le point d'attache du collier!. En effet le chiot ne comprendra pas l'exercice si vous ne lui laissez pas l'occasion de commettre des erreurs en tirant.
Le chiot en laisse, mettez le à coté de vous et commencez à marcher à son pas, mais sans l'attendre!!.


Le chiot ne suit pas :

         Ne le traînez pas comme un boulet, mais encouragez-le à vous suivre en tapant sur votre cuisse. S'il ne veut toujours pas bouger, donnez quelques coups brefs et légers en tirant vers vous avec la laisse, afin de l'inviter à vous suivre, puis donnez l'ordre "au pied". Félicitez-le dès qu'il vient. Le chiot reste à la traîne, mais ne fait pas l'effort pour se mettre à votre niveau. Reprenez la méthode précédente.
         Le chiot tire sur la laisse, pour aller renifler à droite à gauche ou devant.

         Rectifiez son empressement, toujours avec quelques coups brefs et l'ordre "au pied" (sur un ton jovial, l'exercice doit être un jeu pour lui). Dans tous les cas de figure, dès que le chiot se positionne correctement, détendez la laisse et caressez-le avec la main libre, mais sans excès en précisant : "au pied c'est bien!". Vous vous rendrez compte que le plus difficile dans cet exercice est de garder la laisse détendue, c'est l'erreur la plus souvent rencontrée et la plus grave. (le but final, serait que le chien marche sans la laisse et reste à vos cotés). En effet, nombreuses sont les personnes qui s'imaginent avoir acquis l'exercice, mais qui ne se rendent même pas compte que le chien reste au pied par obligation puisque la laisse est tenue courte et tendue!. Quelle désagréable surprise lorsqu'on demande à ces gens-là de faire l'exercice sans la laisse. Évidemment le chien ne sentant plus la tension de la laisse ne se gênera pas pour aller se promener tout seul (et je le comprends!). Il est donc très important que le chien prenne conscience qu'il doit garder un contact physique avec son maître (genou homme contre épaule chien) s'il ne veut pas subir de sanction. Et sanction il y aura si vous lui laissez l'occasion de faire la faute de tirer!. Pensez donc à garder cette laisse détendue!!.


Pour le chien adulte : 10 minutes par jour


          L'exercice reste le même, les sanctions sont juste un peu plus prononcées du fait de sa taille (pour les grands chiens). Mais les récompenses sont toujours là, bien sûr.. Pour les chiens qui ont du caractère ou imposants par leur poids, vous pouvez utiliser le collier étrangleur, le nom est un peut barbare mais le chien ne risque rien si vous n'accrochez pas la laisse en haut d'un arbre!!. Ce collier n'est autre qu'une chaîne avec un anneau à chaque extrémité. Il se resserre autour du coup lorsque vous faites la sanction, car dites vous bien qu'un gros chien, costaud dans la tête, va vous rire au nez si vous n'utilisez que le collier plat avec lui. En effet il peut être capable de supporter la sanction "à votre grande surprise". Je vois d'ici les gens qui crient à la persécution animale. Sachez que ce matériel n'a jamais tué personne et qu'il est utilisé par tous les professionnels du chien. Si toutefois vous pensez qu'il est bon d'utiliser ce collier pour votre chien, n'hésitez pas à demander au vendeur ou à un "pro" du chien, comment l'utiliser. Dans tous les cas , la sanction reste brève (c'est ce que nous appelons un coup de sonnette), ne traînez pas le chien sur dix mètres!!


                                                                            
 LE RAPPEL AU PIED


           Le rappel au pied est sensiblement (dans la procédure de l'exercice) identique au rappel, à la différence que cette fois on veut faire en sorte que le chien revienne se placer à votre gauche et en général en position assis ( à votre convenance ). Pour cette fois nous allons donc procéder comme si vous vouliez que le chien revienne en position assis! Il est évident que pour faire cet exercice, il est préférable que l'exercice du rappel et du assis soient acquis. Quelle est la différence entre "VIENS" et "AU PIED" ?. Disons que le rappel au pied se fait lorsque le chien est à distance et que l'on veut le mettre en position pour faire une marche au pied. Le simple rappel est utile pour rapprocher le chien du maître.


          Cet exercice va donc se faire de la même manière que l'exercice du rappel, sauf que l'on va faire comprendre au chien qu'il doit prendre la position voulue à l'endroit voulu. (l'exercice de rappel acquis!) Je vous conseille toutefois d'utiliser le matériel cité dans l'exercice du rappel!!

1 / Quand le chien est à distance, donnez l'ordre "VIENS". Dès que le chien s'approche, dites lui "REX AU PIED" et placez le grâce à la longe ou avec les mains sur le coté gauche (par exemple) toujours en répétant l'ordre "au pied".

2/ Une fois que vous avez fait prendre place au chien, vous pouvez lui demander de s'asseoir "ASSIS". De cette façon, le chien adopte une position de repos tout en restant à vos pieds.

3/ Renouvelez l'exercice plusieurs fois et pendant plusieurs jours en insistant bien sur l'ordre "AU PIED".

4/ Ne négligez pas le simple rappel "Rex, VIENS" ou le chien reviendra, mais sans prendre la position au pied.

5/ Lorsque le chien a pris la position au pied, profitez en pour faire une petite marche en laisse!


IMPORTANT


           
Rappelez-vous que chaque exercice doit être fait de sorte que le chien y prenne plaisir, donc comme un jeu.
                                                     Pensez à récompenser et à féliciter lorsqu'il le mérite.